Pourquoi avoir choisi Bordères-sur-l'Échez ?

 

D’abord, pour limiter les transports de déchets

En matière de déchets ménagers, il faut limiter les transports, pour limiter les coûts et réduire les consommations d’énergie, ainsi que les rejets de gaz à effet de serre.
Le choix de Bordères-sur-l’Échez obéit à cette nécessité. L’Unité de Traitement et de Valorisation sera située au plus près des zones les plus urbanisées, où sont produites les plus grandes quantités de déchets ménagers :
• 38% du gisement est produit dans un rayon de 10 km
• 71% dans un rayon de 20 km

 

Ensuite, en raison de l’accessibilité au site facilitée par la rocade ouest

Les gros porteurs, chargés de déchets ménagers en provenance du Sud, de l’Ouest et de l’Est du département arriveront par l’autoroute. Ils emprunteront ensuite la nouvelle voie de contournement de Tarbes-Ouest pour accéder directement au site. La proximité de ces infrastructures routières, qui permettent de limiter la traversée des zones urbanisées, a été bien évidemment prise en compte dans le choix du site.

 

Enfin, pour la proximité des exutoires pour la valorisation du biogaz et du compost

Le site prévu est implanté à proximité immédiate du réseau de distribution en gaz naturel qui alimente la moitié des communes du
département. Ce qui rend possible l’optimisation de la valorisation du biogaz par réinjection au réseau du gaz de ville. Il est également très proche des plaines céréalières du nord de l’agglomération tarbaise.
Les 17 000 tonnes de compost qui y seront produites pourront donc y être épandues, sans avoir à traverser tout le département !

 

Arguments complémentaires

Le terrain sur lequel doit être construite l’Unité de Valorisation et de Traitement de déchets appartient au domaine public. Il n’y aura donc aucune expropriation, contrairement à ce qui a pu être dit ou écrit ici et là !

Ce terrain est également situé dans une zone d’activité en cours d’aménagement, prévue de longue date pour accueillir des entreprises intervenant dans le secteur de l’environnement. Toutes ces activités, créatrices d’emplois, contribueront au développement économique du territoire.